Les organisations signataires demandent aux autorités françaises et européennes de rétablir sans délai l’octroi des visas

Appel au rassemblement le 08 octobre 2022 à 15h à la Place de Clichy 75018 Paris

Des centaines de Maghrébins, et au-delà, de toute profession et catégories sociales se sont vu.e.s refuser un visa pour la France et dans l’espace Schengen sans réel motif et sans justification.

Ces citoyens, répondant à tous les critères prévus par les lois en vigueur, et ayant payé les frais pour l’obtention d’un visa, ont essuyé un refus, synonyme d’entrave de poursuivre ses études, de participer à des colloques internationaux, à des missions de recherche scientifique, ou de rendre visite à ses proches, ou tout simplement faire du tourisme en Europe.

D’autant plus que la liberté de circulation consacrée par l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme se trouve ainsi et d’une manière arbitraire bafouée par les pays européens particulièrement par la France.

  • Les organisations signataires de cet appel dénoncent ces mesures purement politiques de durcissement pour l’octroi de visa, et les considèrent humiliantes et contraire aux droits humains fondamentaux entravant la vie professionnelle et privée de milliers de personnes,
  • Elles demandent aux autorités françaises et européennes de rétablir sans délai l’octroi des visas dans le respect des lois et conventions internationales.
  •  Elles appellent à un rassemblement de protestation :

Le samedi 08 octobre 2022 À 15h00 à la la Place de Clichy 75018 Paris

Premiers signataires :

  • L’ASDHOM (Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc)
  • L’AMDH Ile-de-France (Association Marocaine des Droits Humains)
  • L’AMF (Association des Marocains en France)
  • L’ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins en France)
  • L’Institut Mehdi Ben Barka -Mémoire Vivante-
  • L’APADM (Association des Parents et Amis des Disparus au Maroc)
  • La CMODH (Coordination Maghrébine des Associations des droits de l’Homme)
  • FGM (la Fédération de la Gauche Marocaine)
  • La FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives)
  • Le CRLDHT (Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie)
  • Le CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement)
  • L’ADTF (Association Démocratique des Tunisiens en France)
  • L’ACDA (Association pour le Changement et la Démocratie en Algérie)
  • La Fondation Frantz Fanon
  • Le REF (le Réseau Euromed France)
  • ENSEMBLE
  • Le PCF (le Parti Communiste Français)
  • La France Insoumise
  • Le NPA (Nouveau Partie Anticapitaliste
  • La Lutte Ouvrière
  • Serge Martin, professeur émérite, Université Sorbonne Nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :