L’ADTF ne sera pas au rassemblement du 14/06/2022 devant l’ambassade de Tunisie.

Le rassemblement prévu ce mardi 14 juin 2022 devant l’ambassade de Tunisie à Paris a suscité tout naturellement des discussions et de nombreux échanges parmi les adhérents et les militants de l’ADTF (Association Démocratique des Tunisiens en France)

Comme tous les tunisiens, nous sommes préoccupés par la situation politique, économique et sociale de notre pays conséquence désastreuse d’une décennie de mauvaise gouvernance politique et d’une gestion calamiteuse des intérêts du pays et du peuple tunisien, conduites par le Parti islamiste Ennahdha et ses alliés de tous bords.

La conduite personnelle du pouvoir et les décisions unilatérales prises actuellement au sommet de l’Etat, sans concertation et dans l’exclusion des forces vives politiques et syndicales du pays, pourtant favorables et soutiens indéfectibles au changement du 25 juillet 2021, ajoutent à la confusion et la nourrit.

Nous considérons que cette situation confuse est intolérable et vient à menacer les acquis de la révolution et de la lutte pour la démocratie auxquelles aspire notre peuple.

 Notre communiqué signé début août 2021 avec d’autre partenaires associatifs tunisiens et des militants en France, s’est clairement positionné sur la nécessité du changement proclamé et initié par la décision du Président de la République Tunisienne du 25 juillet 2021 qui mettait à l’écart du pouvoir les responsables du déclin de pays et de l’Etat tunisien. Nous avons insisté sur le nécessaire respect des libertés individuelles et démocratiques, la séparation des pouvoirs ainsi que l’émergence d’une véritable justice impartiale et indépendante pour pouvoir mener un vrai combat contre la corruption, la mafia politique et le terrorisme responsable de la mort de centaines de tunisiens et d’étrangers en Tunisie.

Nous considérons que le communiqué d’appel au rassemblement devant l’ambassade de Tunisie ne reflète pas notre positionnement en ce qu’il entretient l’amalgame sur le changement du 25 juillet 2021 en le taxant quasiment de coup d’Etat et en le rendant responsable des maux endémiques dont souffre le pays.

Or depuis sept décennies et notamment la dernière, marquée par le pouvoir du Parti islamiste Ennahdha et ses alliés libéraux centristes, la Tunisie a souffert, plus qu’aucune autre période, de l’instrumentalisation de la justice, intimidations des juges, mises au placard et exclusions des magistrats intègres, infiltration et utilisation des magistrats véreux et corrompus dans les affaires sensibles, atteintes contre les droits des femmes, appels haineux proférés dans les réseaux sociaux, chantage et racket politique etc…

Ces éléments et faits incontestables, qui ne peuvent être réhabilités ou niés, ont conduit l’ADTF à ne peut pas s’associer à l’organisation et à l’appel au rassemblement prévu le 14 juin 2022 devant l’ambassade de Tunisie à Paris

Nous avons toujours été de tous les combats du peuple Tunisien en prenant notre part dans ses luttes pour les libertés démocratiques et l’émancipation.

Nous avons ainsi voulu préciser les choix qui ont motivé le refus de l’ADTF de s’associer à ce rassemblement parce que nous sommes une association où les opinions sont multiples et variées et les décisions se prennent, après discussions et débats, démocratiquement et collectivement. Nous voulons aussi rester vigilants et nous appelons nos amis et camarades à la vigilance contre la mise en cause des orientations du 25 juillet auxquelles la majorité des tunisiens est attachée.

Nous pensons que notre pays ne peut plus supporter les dégâts profonds causés par les acteurs politiques de la décennie qui vient de s’écouler (crise économique sans précédent, endettement vertigineux, affaiblissement de l’Etat et recul social et culturel dangereux pour l’avenir du pays…).

Nous espérons enfin que les forces politiques progressistes engagées dans l’après 25 juillet, s’attachent à travailler ensemble pour mettre la Tunisie nouvelle sur les rails du développement économique, social, culturel et réellement démocratique.

l‘ADTF -14 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :