ALGÉRIE: Pour la libération des détenu(e)s politiques et d’opinion


Meeting de solidarité internationale Pour la libération des détenu(e)s politiques et d’opinion du Hirak, contre la répression, pour la défense des libertés et des droits humains

Bourse du travail de Paris, salle Hénaff 29, boulevard du Temple, 75011 Paris

Samedi 26 février 2022,
14 heures-18 heures

Trois ans après le début du processus révolutionnaire, populaire et pacifique, d’émancipation citoyenne, appelé Hirak, l’Algérie connaît aujourd’hui une situation intolérable et inédite de répression et d’atteintes aux libertés :
• escalade dans les arrestations, procès expéditifs de militants hirakistes, de syndicalistes, de représentants de partis politiques et d’associations, de journalistes, d’avocats, ou, tout simplement, de citoyennes et de citoyens aspirant à un changement démocratique ;
• des centaines d’entre eux sont en prison – dont quarante ont entamé une grève de la faim depuis le 28 janvier 2022, leur état de santé ne cessant de se détériorer dans l’indifférence des autorités et de leurs relais dans les médias locaux ; des dizaines d’autres sont sous contrôle judiciaire et restrictions administratives, ou en détention provisoire de plus de neuf mois, ou en assignation à résidence ;
• un arbitraire policier et judiciaire de tous les instants, menaçant toute personne ayant participé ou contribué au Hirak, et visant à enfermer et à museler les Algériennes et les Algériens.

Après une succession d’élections – présidentielle, référendum constitutionnel, législatives, municipales, sénatoriale –, massivement rejetées par une population désespérée par un chômage galopant, par une crise économique sans précédent, par la précarité de la vie sociale et par des mesures liberticides, le pouvoir autoritaire, toujours placé sous le contrôle direct du haut commandement militaire, tente de se redéployer par l’arbitraire, au mépris des droits humains les plus élémentaires, bafouant les conventions internationales en la matière ratifiées par l’Etat algérien.

Plus que jamais, la diaspora est le pivot premier de toute action solidaire et de relais des luttes démocratiques et sociales afin de faire pression sur le pouvoir pour : 

• la libération inconditionnelle de tous les détenu(e)s politiques et d’opinion, et leur réhabilitation ; 

• l’abrogation de toutes les mesures arbitraires et liberticides, dont l’article 87 bis du code pénal ;

• la liberté d’expression et d’opinion des citoyen(ne)s algérien(ne)s.

Nous, organisations de l’émigration algérienne en France, appelons toutes celles et tous ceux qui voient dans le Hirak un horizon émancipateur de se mobiliser à l’occasion de la troisième année de processus démocratique en Algérie, et de participer à ce meeting de solidarité internationale qui se tiendra à la Bourse du travail de Paris (salle Hénaff, 29 rue du Temple, 75011), samedi 26 février, de 14 heures à 18 heures.

Meeting organisé par (premiers signataires) :
▪ ACA (Action citoyenne pour l’Algérie)
▪ ACDA (Agir pour le changement et la démocratie en Algérie)
▪ APELEgalité
▪ CALM (Coordination des Algériens du monde)
▪ CFDA (Collectif de familles de disparus en Algérie)
▪ CGADD (Collectif Groupe Algérie droit devant)
▪ Citoyens sans organisation
▪ Collectif Debout l’Algérie
▪ Collectif Libérons l’Algérie
▪ Dzayer 2.0
▪ Ibtykar
▪ PUNA (Pour une nouvelle Algérie)
▪ Riposte internationale
▪ UPA (Union pour l’Algérie)

Pour tout contact : meeting.solidarité.2022@gmail.com


Avec le soutien de (premiers signataires) :
 ADTF (Association démocratique des Tunisiens en France)
▪ AMF (Association des Marocains en France)
▪ APVC (Agence de promotion des cultures et du voyage)
▪ ASDHOM (Association de défense des droits de l’Homme au Maroc)
▪ ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)
▪ CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale)
▪ CGT (Confédération générale du travail)
▪ Comité France de soutien à Maâti Monjib, Soulaiman Raissouni, Omar Radi
▪ CRLDHT (Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie)
▪ EELV (Europe Ecologie Les Verts)
▪ FORSEM (Forum de solidarité euro-méditerranéenne)
▪ Forum Palestine Citoyenneté
▪ FreeAlgéria
▪ FSU (Fédération syndicale unitaire)▪ FTCR (Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives)
▪ IPAM (Initiatives pour un autre monde)
▪ LDH (Ligue des droits de l’Homme)
▪ LFI (La France insoumise)
▪ NPA (Nouveau Parti anticapitaliste)
▪ PCF (Parti communiste français)
▪ PEPS (Pour une écologie populaire et sociale)
▪ Réseau féministe “Ruptures”
▪ SUD (Union syndicale Solidaires)
▪ UJFP (Union juive française pour la paix)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :